You are here
Cacao Développement 

Transformation locale du Cacao: Kekem confirme ses ambitions

Un vent nouveau souffle depuis samedi 27 mai 2019 dans l’arrondissement de Kekem département du Haut Nkam, région de l’Ouest. A la faveur de l’inauguration par le Premier Ministre, Joseph Dion Nguté, au nom du chef de l’Etat, de l’usine de transformation des fèves de cacao de l’entreprise Neo Industry SA.

Un projet véritablement révolutionnaire qui s’inscrit dans la vision stratégique du président Paul Biya de conduire le Cameroun vers l’émergence à l’horizon 2035. Dans son allocution de circonstance, le premier ministre a rappelé que le chef de l’Etat, parlant du plan directeur d’industrialisation dans son discours du 31 Décembre 2018 à la nation, avait déclaré :

« il conviendra de l’appliquer en priorité, à la transformation de nos matières premières agricoles, afin de gagner en valeur ajoutée et de réduire les importations des biens et services »

La cérémonie qui s’est déroulée dans l’enceinte de l’usine NEO INDUSTRY a connu du beau monde. Outre le PM qu’accompagnaient les ministres de l’Economie, de l’Agriculture, de l’Industrie et du Commerce, les autorités administratives avec en tête le gouverneur Augustine Awa Fonka étaient présentes, aux côtés des autorités politiques, religieuses, des opérateurs économiques et des populations locales, principales bénéficiaires de la présence de l’entreprise sur le sol qui a vu naître son promoteur, Emmanuel Néossi.

C’est en Juin 2016 que la première pierre de cette unité industrielle a été posée par Louis Paul Motaze, alors Ministre de l’Economie. Les pouvoirs publics ont accordé des appuis multiformes à la société NEO INDUSTRY donc un financement de 1,2 milliard de FCFA et une exonération des droits de douane pour tous les équipements achetés. Le montant total des investissements s’élève à 54 milliards de FCFA et près de 825 emplois directs et 2000 emplois indirects sont attendus à l’échéance du projet.

Par ailleurs, NEO INDUSTRY va transformer 32 000 fèves par an et obtenir 26 000 tonnes de produits dérivés dont la masse de cacao, le beurre de cacao, les tourteaux de cacao et enfin la poudre de cacao. Cette capacité passera à 64 000 tonnes après la future extension. L’entreprise va ainsi générer de la valeur ajoutée qui contribuera à accroitre le produit intérieur brut et à améliorer la balance des paiements. Les impacts de ce projet, dira le PM sont déjà visible à Kekem qui sera désormais compté au nombre des villes industrielles du Cameroun.

La transformation locale en marche. Pour Joseph Dion NGUTÉ, NEO INDUSTRY constitue un réel exemple pour le secteur privé en ce sens que l’usine ainsi inaugurée permettra de porter le taux de transformation locale du cacao de 13% en 2010 à 40% en 2020. Le PM a également remercié le promoteur et PDG de l’entreprise pour les investissements considérables réalisés dans le cadre de son programme de développement de la chaine de valeur du cacao au Cameroun. NEO INDUSTRY porte ainsi haut le label du cacao camerounais et hisse le Cameroun au rang des grands broyeurs mondiaux (à l’exemple de la Côte d’Ivoire leadeur mondial dans la transformation des fèves de cacao) en transformant le cacao et en mettant sur le marché les produits dérivés comme la liqueur, le beurre et la poudre de cacao.

Joseph DION NGUTÉ a rassuré que le gouvernement apportera l’accompagnement industriel dont l’entreprise aura besoin. Pour Emmanuel Néossi, qui a reçu la distinction de grand officier de l’ordre de la valeur des mains du PM, c’est un rêve d’enfance qui s’est ainsi concrétisé « j’ai grandi dans les plantations de cacao, c’est là que m’est née la passion pour sa fève » confi le jeune industriel. Il dit avoir été interpelé par un des discours du chef de l’Etat qui demandait aux jeunes d’oser, de créer, il y a cru et c’est ainsi qu’il s’est lancé. Celui qui a aussi reçu le titre de notabilité de « Feμ peμkieu » qui signifie « chef des enfants » du chef Fondjomoko, SM Gabriel Tchoupou, a remercié le gouvernement pour l’accompagnement offert et invité les jeunes à retrousser les manches pour réussir eux aussi dans leur domaine d’activité choisi.

AGRO SUCCESS

« Une fierté d’avoir un tel outil industriel »

Joseph DION NGUTE, Premier Ministre, Chef du gouvernement.

« C’est en reconnaissance de ce qui a été fait ici à Kekem, par NEO industry SA., que le chef de l’Etat m’a envoyé pour témoigner de sa satisfaction quant à l’ambition de cette société de hisser le Cameroun, en matière de broyage des fèves de cacao dans les rangs des premiers mondiaux. Ce que j’ai vu ici est absolument impressionnant. Selon tout ce qu’on m’a dit, il n’y a rien de mieux dans le monde. C’est une fierté que nous puissions disposer d’un outil industriel de ce niveau. C’est simplement le “top level” comme on dit. Je suis extrêmement impressionné par ce que j’ai vu. Ecoutez, sur le plan institutionnel, le gouvernement va continuer à accompagner le promoteur dans tout ce qui nous incombe. Donc, c’est avec beaucoup de satisfaction et de réalisme que nous sommes ici pour accompagner cette société dans sa quête de performance à un très haut niveau »

 

 

« Un véritable joyau »

Luc Magloire MBARGA ATANGANA, Ministre du Commerce.

« C’est un véritable joyau que nous voyons là, qui va impulser la production, la transformation et la commercialisation des produits fabriqués de bout en bout sur place au Cameroun. Une politique que le gouvernement, sous la coordination du chef de l’Etat, impulse, encourage et soutient avec fermeté, pour que le Cameroun puisse se développer. Ce cas devrait en inspirer et aboutir à la concrétisation de multiples autres. Pour moi, c’est une aubaine. C’est une aubaine en termes d’accroissement de la production, mais également de remontées sensibles des cours et de valorisation sensible de notre fève. C’est vraiment très bien pour notre pays.»

 

 

 

 

« Je ne suis pas un miracle, c’est le travail »

Emmanuel NÉOSSI, promoteur de NEO Industry SA.

« Je dis merci au chef de l’Etat de m’avoir fait confiance en me décorant aujourd’hui, grand officier. Je lui dis également merci, pour avoir dépêché le Premier ministre présider la cérémonie d’inauguration de cette usine. Je tiens à dire aux jeunes de retrousser les manches et se mettre au travail. C’est le travail, il faut oser, il faut croire en son projet, en ses ambitions, croire en son pays, oser et avancer. Tel on croit en son pays, on ose, on réussit. »

Related posts

Leave a Comment