You are here
El Hadj Ousmane Biri dans son exploitation Maïs Productions végétales 

La spéculation à l’origine de la ville en création

Seul le nom de la localité existait avant l’essor de la culture du maïs. « ou « Rien! », s’exclame El Hadj Ousmane Biri. C’est le promoteur de l’Agropole maïs de Sirdjam. Il décrit ainsi en un mot l’ensemble vide que constituait la localité avant le début de ses activités voici plus de 2 décennies. Des hommes et femmes s’y sont établis par la suite en grands nombres. La majorité avait la chance d’avoir un lit fécond. De leurs œuvres est donc née une progéniture nombreuse. Les pouvoirs publics, dans

Maïs Productions végétales 

Maïs du Noun/Hollygreen

Le Coordonnateur national a procédé à son lancement le 26 novembre 2016 à Foumban. Agropole de la « sainteté verte » pour jouer avec les mots. Ils expriment l’extension à perte de vue de la verdure de maïs dans le département du Noun. Ses terres fertiles sont déjà hôtes de l’Agropole de production, de transformation et de commercialisation d’avocats. Cette deuxième détente du Programme Agropoles dans le Noun entend domestiquer 1.711 hectares. C’est le quadruple de la superfcie consignée dans la situation de référence. Ses promoteurs, Mbomiko Nsangou et Nji

Maïs Productions végétales 

Maïs du Noun/Hollygreen

Le Coordonnateur national a procédé à son lancement le 26 novembre 2016 à Foumban. Agropole de la « sainteté verte » pour jouer avec les mots. Ils expriment l’extension à perte de vue de la verdure de maïs dans le département du Noun. Ses terres fertiles sont déjà hôtes de l’Agropole de production, de transformation et de commercialisation d’avocats. Cette deuxième détente du Programme Agropoles dans le Noun entend domestiquer 1.711 hectares. C’est le quadruple de la superfcie consignée dans la situation de référence. Ses promoteurs, Mbomiko Nsangou et Nji

Maïs 

Agropole maïs du Noun: 3,5 milliards de F pour le démarrage

Le projet lancé samedi dernier permettra de porter la production actuelle de 2 800 tonnes à 10 900 tonnes par an. Les quantités de maïs produites de part et d’autre des rives gauche et droite du Noun vont connaître un bond significatif au cours des prochaines années. Avec le lancement le 26 novembre dernier à Foumban, de l’agropole de production, de transformation et de commercialisation du maïs du Noun/Hollygreen, la production du maïs va passer de 2 800 tonnes à 10 900 tonnes par an dans le département. Les porteurs

Maïs Plan d’urgence 

Du maïs comme unique spéculation végétale

L’Agropole de production de maïs de Nyamboya constitue également un projet en fin de maturation au sein du Plan d’urgence triennal. Son dossier d’appel d’offres est en examen à la Commission spéciale de passation des marchés du Plan d’Urgence triennal logée dans les services du Premier Ministre. La mise en place de l’agropole de production de maïs de Nyamboya contribuera à augmenter l’offre en maïs dans notre pays. L’objectif de cet agropole est de produire 15 000 tonnes de maïs par an. L’Etat entend apporter son appui en termes de

Maïs Productions végétales 

Prix du maïs maîtrisé

Le marché camerounais enregistre une baisse du prix du Kg de maïs. Entre 20 et 30 francs de décote. Le Kg coûte désormais 160 francs. Il y a 12 mois, c’était plutôt 180 et 190 francs le Kg. Nombre d’observateurs attribuent cette stabilité à l’absence des poussins d’un jour dans les fermes. Les éleveurs font face à des problèmes pour régénérer les fermes au lendemain des fêtes de fin d’année. Le prix du poussin a été révisé, lui aussi, à la hausse, soit de 350 à 500 francs. Autant l’argument