10 mille têtes d’ananas d’écoulées

La marchandise s’est discutée comme des petits pains Les fruits mures provenaient de l’Agropole de production, de transformation et de commercialisation d’ananas d’Awaé. C’est ici dans la région du Centre. Il fallait aller au bout de sa curiosité pour débusquer les 12 tonnes et demies de fruits en réserve dans l’arrière-boutique. Aucun invendu n’a été enregistré le 31 décembre 2016 au soir. Blandine Bini, cadre au ministère du Travail et de la Prévoyance sociale, ne refoule pas sa joie : « Les ananas vendus à la Quinzaine de noël sont