You are here
Boeuf Développement 

Banyo- Meiganga: The modernisation of farming systems

Fattening stables under construction The construction of stables are not to be found on every street corner. It is the very first experience in Cameroon and constitutes, for this purpose, a major asset for intensive breeding at the time of second-generation agriculture. This project, as a result of funding from the Three-Year Emergency Plan for Economic Growth Acceleration (PLANET), aims at modernising beef production systems through the construction of 74 stables in Meiganga and 44 in Banyo and their storage warehouses at a cost of over one billion seven hundred

Boeuf Développement 

Meiganga: Un nouveau départ

Deux tracteurs de 75 CV et deux charrues à socs pour les membres de l’agropole de production de la viande bovine de Meiganga. Voilà entre autres de la dotation de l’Etat, dans le cadre du PLAN d’Urgence Triennal pour l’accélération de la Croissance Economique (PLANUT). Pour que nul n’en ignore, c’est l’esplanade de la préfecture de Meiganga qui a été le théâtre de l’évènement, en présence des autorités administratives, politiques et religieuses. Un don qui contribuera à mener à bien un projet s’inscrivant dans le cadre d’un partenariat public-privé. Son

Boeuf Dans la presse 

Extrudeuses et Ranching : Innovations post C OVID-19 dans la production du poisson et de la viande bovine au Cameroun

II est de coutume aujourd’hui de rencontrer des vendeurs de Poisson d’eau douce dans l’ensemble des marchés des grandes métropoles. Ce n’est pas un fait du hasard. La création de onze pôles de production de cette protéine animale par le Programme Agropoles ne laisse personne indifférent. Or, cette dynamique est grevée par le coût élevé de l’aliment flottant en provenance de l’étranger, ce dernier constituant autour de 75% du coût de production dans l’aquaculture intensive. L’intérêt économique de ce type d’élevage est donc tributaire de la disponibilité et du coût

Boeuf 

Etat d’avancement des travaux de construction des étables d’embouche pour l’agropole de production de viande bovine de Banyo

Le Coordonnateur National du Programme Agropoles était à Banyo du 07 au 12 mars pour évaluer l’état d’avancement des travaux de construction des infrastructures d’élevage pour l’agropole de viande bovine de Banyo. Pour sa première descente sur les chantiers depuis le début de l’année 2020, le Coordonnateur National par ailleurs chef service des marchés a fait le tour des infrastructures dont les travaux sont suffisamment avancés. Avec déjà Cinq (05) étables tôlées et quelques magasins achevés, Le Groupement d’entreprise MANU Sarl/Royal Entreprise, adjudicataire des lots 1 et 3, s’active sur

Boeuf Dans la presse 

Les vertus de l’embouche bovine

Cette pratique favorise l’engraissement rapide du bétail tout en permettant aux bergers et aux bêtes de ne plus parcourir de longues distances. Une nouvelle pratique de l’élevage du bétail est expérimentée depuis quelques mois dans les départements du Mayo Banyo et du Mbéré, région de l’Adamaoua. Il s’agit de l’embouche bovine, une pratique moderne qui permet aujourd’hui aux bergers de ne plus effectuer de longues distances pour nourrir leurs bêtes. Il faut dire que cette pratique se fait dans une prairie. En d’autres termes, c’est un système d’élevage intensif consistant

Boeuf Dans la presse 

Le Programme Agropoles embrasse l’embouche bovine

Le Programme Agropoles qui a démarré ses activités en 2013 peut se targuer d’être parmi les rares Projets orientés vers la production des biens et services, à envergure nationale, jusqu’ici à financement 100% Budget d’Investissement Public. Il n’est pas question dans cet extrait de faire le bilan des actions du Programme ni de porter à l’attention de l’opinion les actions d’éclat du Programme, mais de faire connaître au grand public que les actions du  Programme obéissent aux Hautes Directives du Pilote qui a parlé d’engager le pays dans une  « Révolution

Boeuf Productions animales 

L’initiative jumelle de Banyo

L’Agropole de production de la viande bovine de Banyo bénéfiiera aussi de l’appui du gouvernement. Bientôt commence la construction de 22 étables d’embouche de 50 têtes. Les pouvoirs publics envisagent de doter l’agropole de 22 autres étables d’embouche de 25 têtes comme ils insistent à construire 22 magasins de stockage d’aliments de 30 m2 chacun. Le même nombre de magasins de conservation des aliments pour bétail sera construit sur des surfaces inférieures, soit 15 m2 par unité.  Pas d’étables ou magasins sans approvisionnements en aliments. L’agropole a besoin d’être appuyés