You are here
Minepat Plan d’urgence 

Lancement certain des agropoles du Plan d’urgence

Dans son discours bilan à la cérémonie de présentation des voeux de Nouvel An, le Secrétaire général du MINEPAT, Jean Tchoffo, a précisé l’état d’avancement des agropoles inscrits dans le Plan d’urgence triennal, PLANUT, pour l’accélération de la croissance. En d’autres termes, l’Agropole de production de la viande bovine de Banyo, son jumeau de Meiganga et celui relatif à la production du maïs à Nyamboya constituent des projets en fin de maturation. Leurs lancements sont donc plus que probables en 2017.

Autres projets Plan d’urgence 

Le milliard et demi de francs en appui probable à Meiganga

Les subventions du Plan d’urgence triennal iront travailler à doter le Cameroun des unités de production de la viande bovine dans des conditions modernes. La nouveauté des infrastructures planifie est de nature à attirer les regards. Il est prévu la construction de 27 étables d’embouche. Chacune des étables sera dotée d’une capacité d’accueil de 50 têtes de bovins. Les étables d’une capacité de 25 bovins, soit la moitié des premiers cités, sont également dans les dossiers d’appels d’offres. L’Agropole de production de la viande bovine de Meiganga en comptera 47.

Maïs Plan d’urgence 

Du maïs comme unique spéculation végétale

L’Agropole de production de maïs de Nyamboya constitue également un projet en fin de maturation au sein du Plan d’urgence triennal. Son dossier d’appel d’offres est en examen à la Commission spéciale de passation des marchés du Plan d’Urgence triennal logée dans les services du Premier Ministre. La mise en place de l’agropole de production de maïs de Nyamboya contribuera à augmenter l’offre en maïs dans notre pays. L’objectif de cet agropole est de produire 15 000 tonnes de maïs par an. L’Etat entend apporter son appui en termes de

Boeuf Plan d’urgence 

12.500 têtes de bovins dans le viseur

L’Agropole de production de la viande bovine de Meiganga et l’Agropole de production de la viande bovine de Banyo seront bientôt en fin de maturation. 2 800 tonnes de viande bovine issue des taureaux de 400 Kg. Il s’agit de la projection de la production couplée des deux agropoles en gestation. Divers appels d’offres ont déjà fait l’objet d’une publication dans Cameroon Tribune, le quotidien gouvernemental bilingue. Tous en procédure d’urgence. Le ministère des Marchés Publics imprime ainsi une célérité bénéfique à la mise en œuvre imminente des deux projets